Pourquoi les hommes et les femmes ne sont pas égaux face aux problèmes osseux ?



On le sait, les corps d’un homme et d’une femme sont différents.
Et cette différence s’inscrit jusque dans les os.
Comprenons ensemble pourquoi hommes et femmes ne sont pas sur un pied d’égalité quand il en vient au squelette.

En bref : le squelette et les os.

Le squelette humain assure de nombreuses fonctions, notamment celle de soutien, de protection et de mouvement. Il est composé de 206 os, de cartilages, d’articulations et de ligaments.

Ces os, malgré leur allure, sont des organes bien vivants et complexes.
Ils sont en effet soumis à un processus continu de remaniement : la matière osseuse se forme puis se dégrade, pour se reformer à nouveau.
Pour une croissance normale des os chez l’enfant, un remaniement osseux suffisant chez l’adulte et une bonne consolidation des os à la suite de fractures, des éléments sont essentiels :

  • Un apport adapté en minéraux (calcium, phosphore et magnésium) et en vitamines (A, C et D)
  • Une concentration satisfaisante de plusieurs hormones
  • La pratique d’exercices physiques, surtout d’exercices de mises en charge qui aident à la formation d’os épais et résistants.

Les os à travers les âges

De la naissance jusqu’à l’adolescence la production de tissu osseux est supérieure à la perte osseuse lors du remaniement osseux ; nous sommes en période de croissance.
Chez les jeunes adultes, la production et la destruction sont à peu près identiques ; nous sommes en période de stabilité.
Mais à partir de l’âge adulte, la masse osseuse diminue car la destruction du tissu osseux est plus rapide que sa formation.
Chez les femmes, cette diminution de la masse osseuse s’accélère à partir de la ménopause qui correspond au moment où les taux d’œstrogènes se réduisent de façon considérable.
Ainsi vers 70ans, les femmes ont en moyenne perdu jusqu’à 30% de leurs réserves de calcium au niveau des os.
Donc plus la ménopause est précoce plus le risque de diminution osseuse importante augmente.

Du côté des hommes
, cette diminution osseuse ne commence que vers 60 ans et est limité à environs 3% de leur masse osseuse par décennie.

Double peine pour les femmes

Ordinairement, les os des hommes sont plus gros, et leurs extrémités articulaires plus épaisses que chez les femmes, à âge et stature similaire. La perte de masse osseuse qui touche les femmes aura donc plus de conséquences chez elles qu’elle n’en aurait chez les hommes, car leurs os sont déjà plus fins naturellement.

Pour les hommes comme pour les femmes, cette perte de masse osseuse peut créer des difformités, des douleurs, de la raideur, une perte de stature et la chute des dents.

Avec l’âge, elle est également régulièrement accompagnée d’une fragilisation des os dû à une réduction de la synthèse de collagène, dont le rôle est d’apporter résistance et souplesse aux os.

Attention aux cycles menstruels

Il est important de noter que les régimes très stricts et les périodes d’exercices physiques intensives peuvent, en plus, provoquer des cycles menstruels irréguliers, voire un arrêt des règles. Ces perturbations du cycle menstruel témoignent d’une faible production d’œstrogènes, une hormone qui aide à conserver des os solides, et contribuent à provoquer une diminution précoce de la solidité des os.
Attention également aux régimes sévères n’apportant qu’un apport minimal en calcium, car ces derniers peuvent limiter la capacité de formation des os.

Les différences entre hommes et femmes sont nombreuses ; il faut savoir les accueillir à bras ouvert, tout en s’adaptant à chaque particularité.

Source : Manuel d’anatomie et de physiologie humaines, de Tortora et Derrickson, Edition De Boeck, 7ème édition, 2009. 
Laboratoire Labrha - Des os plein de vitalité grâce à la phytothérapie Nutros

Pour apporter à votre corps les éléments nécessaires à l’équilibre nutritionnel de votre squelette, le laboratoire Labrha propose Nutros, un complément alimentaire composé de vitamine D, de Calcium, d’inuline et de silicium.