L’arthrose d’automne : mythe ou réalité ?

L'arthrose est une maladie qui touche des millions de personnes. À elle seule, elle génère un million de consultations médicales par année. Un véritable problème de santé publique qui, bien que bénin, a un réel impact sur le quotidien des malades. Un impact parfois variable en fonction des saisons. Alors que l'été, l'arthrose est apaisée par la douceur du soleil et la chaleur, l'arthrose d'automne est de retour, la fraîcheur réveillant les douleurs endormies. Que faire alors pour que les flamboyants paysages automnaux ne soient pas synonyme d'arthrose décuplée ? Les astuces anti-arthrose pour prévenir et soulager la pathologie.

Arthrose d'automne mythe ou réalité ?

Pourquoi l’arthrose revient à l’automne ?

 

L’automne signe fréquemment le grand retour de l’arthrose. Cela peut paraître étonnant, mais c’est un fait avéré pour une simple raison : l’humidité. La saison amène en effet son lot de journées pluvieuses et un soleil bien plus rare qu’en été. Les douleurs un temps oubliées sont réactivées. La dégradation du cartilage des articulations se fait donc sentir, les douleurs et les raideurs des articulations sont plus présentes et, dans les cas le plus extrêmes, des déformations apparaissent. Genoux, hanches, zone inférieure de la colonne vertébrale et doigts sont les plus souvent touchés par l’arthrose.

Si vous aviez délaissé les traitements anti-inflammatoires cet été, d’autres alternatives existent pour ne pas recommencer. Les médecines douces comme la naturopathie, l’acupuncture, l’ayurvéda, la phytothérapie et la sophrologie sont par exemple une excellente solution si elles sont validées par un médecin traitant ou un rhumatologue. Et elles ne sont pas les seules à avoir le pouvoir d’améliorer le confort de vie des patients.

 

Une cure de nutriments pour lutter contre l’arthrose en automne

 

L’assiette anti-arthrose est une assiette remplie de nutriments. Les douleurs articulaires sont en effet accentuées voire causées par des carences alimentaires. Il est donc possible de les diminuer en adoptant un régime adapté. Les premiers éléments à mettre au menu sont les nutriments et plus précisément les oligo-éléments et les minéraux, favorisant la pleine santé du cartilage. Les douleurs liées à l’arthrose seront plus faciles à combattre avec :

 

  • Du sélénium sous forme de granions de sélénium : cet antioxydant permet de ralentir le vieillissement des tissus de l’articulation. Son effet est décuplé par la consommation de vitamine E présente dans les amandes, les noisettes, les abricots secs, les œufs ainsi que l’huile de tournesol. Intégrez au moins l’un de ces aliments dans votre alimentation quotidienne.
  • Du manganèse couplé au cobalt : ce nutriment est naturellement peu présent dans l’organisme. Il permet pourtant de synthétiser le tissu conjonctif, ce même tissu qui protège les organes. Il est donc apporté par l’alimentation et notamment par les noix, les germes de blé, l’ananas, les fruits, les légumes ainsi que par certaines eaux minérales. Quant au cobalt et à sa richesse en vitamine B12, ils sont en nombre dans les abats comme les rognons et les foies, les poissons, les fruits de mer, les œufs et les produits laitiers à consommer en petite quantité.

 

Quelles plantes pour soulager les douleurs de l’arthrose en automne ?

 

Les plantes ont des bienfaits antalgiques prouvés. Elles sont utilisées pour leurs vertus santé et bien-être depuis la nuit des temps. Elles sont également bénéfiques pour soulager les articulations douloureuses. La trousse 100% naturelle anti-arthrose contient :

 

  • De l’ortie sous forme d’onguent pour son action anti-douleur rapide.
  • De l’harpagophytum ou « Griffe du Diable » sous forme de teinture-mère pour éviter les raideurs liées à l’arthrose. Une prise de 25 à 75 gouttes est d’une redoutable efficacité. Demandez conseil à votre pharmacien. Certaines méthodes thérapeutiques naturelles comme la phytothérapie l’utilisent également.
  • De l’arnica sous forme de compresses ou en huile de massage. Après application, les douleurs sont immédiatement soulagées et l’impression de bien-être est quasi instantanée.
  • Du romarin sous forme d’infusion. Une tasse après chaque repas lutte contre les radicaux libres, eux-mêmes responsables de l’ankylose articulaire.
  • Du cassis sous forme de tisanes (2 à 4 cuillères par tasse 3 à 4 fois par jour) ou de macérât glycériné de bourgeons frais. Les feuilles et bourgeons de cassis sont prisés pour leur action anti-inflammatoire et analgésique. Ils sont donc parfaitement appropriés pour soulager les douleurs liées à l’arthrose. Attention cependant à ne pas en abuser : le cassis a un effet diurétique puissant.
  • De la reine-des-prés fraîche dans une salade ou en tisane (sans ébullition). Cette incroyable plante a des vertus anti-inflammatoires à l’origine de l’aspirine. La consommer permet de soulager les douleurs de l’arthrose et de l’arthrite aigüe sans risquer les ulcères de l’estomac. Seule mise en garde : une incompatibilité avec les allergies à l’aspirine.
  • Des cocktails d’éléments naturels pour booster l’organisme, soulager l’arthrose et apporter les éléments nécessaires à une bonne santé du cartilage articulaire. Des solutions qui ont fait leurs preuves scientifiquement pour le bien-être des articulations.

 

Pourquoi bouger pour vaincre l’arthrose et le froid ?

 

Toute l’année, en été comme en automne, au printemps comme en hiver, ne laissez pas l’arthrose gagner du terrain. Si les plantes et autres médecines douces sont d’un grand secours, vous pouvez également agir en complément des méthodes médicamenteuses ou non contre l’arthrose. Il vous suffit pour cela de chausser vos baskets et d’intégrer une activité physique dans votre routine bien-être et santé.

Il est en effet important de continuer à bouger pour éviter que la couche de cartilage ne devienne encore plus mince et que les os s’entrechoquent, provoquant douleurs et raideurs. Des exercices tout en douceur sont donc salvateurs et ont prouvé leurs bienfaits contre l’arthrose. Parmi les sports anti-arthrose, on retrouve notamment la marche nordique dont les bénéfices sont nombreux tant pour le corps que pour l’esprit, la natation et le vélo à allure modérée couplés à quelques mouvements d’étirement.

D’une manière générale, l’arthrose ne supporte pas les sports qui amènent des changements de direction rapide comme le basket ou le tennis, ceux qui impliquent des sauts réguliers comme les sports de raquettes ou des risques d’écrasement comme le handball.

Gardez à l’esprit que bien qu’handicapante dans le quotidien, l’arthrose n’est pas totalement invalidante et appelle le mouvement. Une activité physique régulière permet de conserver une musculature fonctionnelle et par positive répercussion, de préserver et protéger les articulations. Et quelle meilleure saison que l’automne et ses forêts et sentiers colorés pour aller marcher ? Chaussures de sport ou maillot de bains, choisissez votre camp mais jamais sans votre votre Capsaïne.