L’ajout de polyol à l’acide hyaluronique, une avancée dans le traitement de l’arthrose ?

L’ajout de polyol à l’acide hyaluronique représente-t-il une avancée significative dans le traitement de l’arthrose ?

L’ajout de polyol à l’acide hyaluronique représente-t-il une avancée significative dans le traitement de l’arthrose ?

Thierry Conrozier*
Département de Rhumatologie, Hôpital Nord Franche-Comté, Belfort, France

Résumé :

La viscosupplementation par injections intra articulaires d’acide hyaluronique (AH) est recommandée comme traitement de deuxième intention de la gonarthrose, après échec des modalités non-pharmacologiques et des antalgiques habituels. Néanmoins, des différends persistent quant à la pertinence clinique de ses effets. La recherche est à la recherche du meilleur moyen d’améliorer la performance de la viscosupplementation afin d’obtenir un effet plus rapide, plus durable et plus prononcé. Des associations d’acide hyaluronique avec des antioxydants ont été développées car l’AH injecté est rapidement dégradé par les radicaux libres largement présents dans le liquide synovial, limitant ainsi son temps de résidence intra-articulaire.

Le sorbitol et le mannitol, qui ont des propriétés intrinsèques anti-radicalaires, sont les antioxydants les plus étudiés. Le hyaluronate de sodium et les polyols forment un complexe présentant un réseau dense de liaisons hydrogènes qui ne modifie en rien les propriétés viscoélastiques de l’AH.  Il a été démontré que la neutralisation des radicaux libres par le mannitol retarde la dégradation des AH linéaires et réticulés dans plusieurs modèles in vitro de stress oxydatifs. L’effet antioxydant de ces polyols pourrait également accélérer l’action antalgique de l’AH, comme cela a été démontré dans un essai contrôlé en double aveugle comparant un viscosupplément associé au mannitol (HAPPYVISC®) et de l’AH seul. L’association MannitolAcide Hyaluronique ou SorbitolAcide Hyaluronique n’a pas d’impact sur la sécurité d’emploi et la tolérance locale. En conclusion, la combinaison AH-polyol peut améliorer les effets de la viscosupplémentation en diminuant le taux de dégradation de l’AH permettant ainsi un soulagement précoce de la douleur sans risque accru d’effet indésirable.

Mots Clés :

Acide Hyaluronique, viscosupplémentation, gonarthrose, coxarthrose, mannitol, sorbitol, polyol, antioxydant, injection intra articulaire.