La météo a-t-elle une influence sur l’arthrose ?

Mythe ou réalité ? La météo peut-elle jouer sur les douleurs articulaires et plus particulièrement sur l'arthrose ? Vos inconforts se réveillent lorsque la pluie se met à tomber ? Votre arthrite vous fait souffrir par temps humide ? Les études le prouvent : il existe bien un meilleur climat pour l'arthrose et autres douleurs chroniques et, a contrario, un climat défavorable.

La météo a-t-elle une influence sur l'arthrose ?

Douleurs articulaires et temps humide : c’est prouvé

 
C’est un fait avéré, un temps humide, pluvieux ou non, réveille les douleurs articulaires et l’arthrose. Des scientifiques britanniques ont mis en évidence ce lien de cause à effet pour les personnes qui souffrent d’arthrite, d’arthrose mais aussi d’autres douleurs chroniques.
Oui vos articulations douloureuses quand la pluie est annoncée sont une réalité. Si certains diront qu’il s’agit d’une simple croyance, un mythe ou un ressenti biaisé, il n’en est rien.
C’est donc à l’université de Manchester au Royaume-Uni que l’étude a été menée avant d’être publiée dans la revue scientifique Nature*. Le lien est faible mais non moins significatif. Plus le temps est humide, plus les problèmes articulaires sont intenses. 13 000 personnes ont été incluses dans l’étude et 2 658 ont fourni des données sur leur quotidien, douloureux ou non via une application mise à leur disposition. La période d’analyse a été de six mois sur ces volontaires porteurs de polyarthrite rhumatoïde, d’arthrose, de fibromyalgie ou encore d’arthrite et de douleurs neuropathiques.
Au Pr William Dixon d’expliquer « Depuis Hippocrate, on pense que les conditions météorologiques ont une incidence sur les symptômes chez les patients arthritiques. Environ trois quarts des personnes atteintes d’arthrite (terme global incluant plusieurs pathologies articulaires, ndlr) pensent que les conditions météorologiques ont une incidence sur leur douleur ». Le Pr et auteur principal de l’étude et directeur du Centre d’épidémiologie contre l’arthrite de l’université de Manchester est donc formel : l’humidité ambiante est défavorable à l’arthrose.
« L’analyse a montré que lors de journées humides et venteuses où la pression atmosphérique est basse, les risques d’avoir plus de douleur, par rapport à une journée moyenne, étaient d’environ 20% » selon le Pr Dixon.
En conclusion, l’étude a démontré que les douleurs articulaires étaient plus présentes lors des jours humides mais également venteux et froids. La quantité de précipitation semble quant à elle ne pas majorer les ressentis douloureux.
Des données qui ont permis de mettre en lumière un phénomène minimisé voire ignoré depuis des années et qui, par conséquent, déculpabilisent les patients souffrant d’arthrose.

Comment anticiper la météo pour soulager l’arthrose ?

 
L’étude menée à l’université de Manchester a des vertus thérapeutiques pour les malades. Il est souvent difficile de s’entendre dire lorsque l’on souffre « c’est dans votre tête », « aucun lien n’existe entre douleurs et météo ». Avec ces données, les patients se voient donc rassurés.
Le Pr Dixon va même plus loin : les résultats de l’étude pourraient donner, aux côtés des prévisions météorologiques, des prévisions de douleurs. « Cela permettrait aux personnes souffrant de douleur chronique de planifier leurs activités, en réalisant des tâches plus difficiles les jours annonçant des plus faibles niveaux de douleur. »
Il nourrit également l’espoir que ces données pourront « fournir des informations aux scientifiques intéressés par la compréhension des mécanismes de la douleur qui pourrait, à terme, ouvrir la porte à de nouveaux traitements. »

Quelle est la météo idéale pour l’arthrose ?

 
Si le froid, l’humidité et le vent peuvent renforcer l’arthrose, il apparaît évident que le climat le plus favorable aux douleurs articulaires est ensoleillé et chaud. Et pourtant, si dans certains cas les zones douloureuses semblent mises en pause en été, il n’est pas scientifiquement prouvé que le climat sec et ensoleillé a un impact positif sur l’arthrose. L’humidité et le froid renforcent la pathologie mais le contraire n’est pas vrai.
Ce que l’on sait cependant, c’est que les douleurs sont moins présentes au printemps et en été, on peut donc raisonnablement en conclure que ces deux saisons sont plus propices à la bonne santé de nos articulations.
Mais impossible de tout miser sur cette simple donnée pour soulager l’arthrose. Comment faire ?

Comment soulager les douleurs articulaires et l’arthrose ?

 
Les traitements adaptés pour lutter contre les douleurs articulaires sont pluriels. Vous pouvez ainsi opter pour des solutions médicamenteuses couplées avec des solutions naturelles contre l’arthrose.
La prise en charge médicamenteuse de l’arthrose
Si vous souffrez de douleurs articulaires et/ou d’arthrose, les médicaments le plus souvent prescrits sont :

  • Des antalgiques simples comme le paracétamol.
  • Des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène.
  • Des anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente comme la glucosamine.
  • Des injections intra-articulaires d’anti-inflammatoires stéroïdiens.
  • Des injections d’acide hyaluronique.
  • Des lavages articulaires à base de sérum physiologique.

 
Les traitements naturels contre l’arthrose
Si en cas de crises aiguës il est difficile de se passer du traitement médicamenteux, des traitements de fond ou ponctuels existent pour soulager l’arthrose :

  • La glucosamine et la chondroïtine ont fait leur preuve dans la protection du cartilage. Ces substances sont toutes deux présentes dans les articulations mais l’arthrose empêche leur production optimale. Prises en cure d’au moins trois mois, les effets sont notables.
  • L’harpagophytum ou griffe du diable est d’une redoutable efficacité pour réduire les douleurs articulaires grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. Il aurait une action quasi similaire à celle des anti-inflammatoires non-stéroïdiens.
  • L’huile essentielle de gaulthérie est conseillée en cas de crise douloureuse. Composée à 99% de salicylate de méthyle, elle a des effets antalgiques et anti-inflammatoires permettant de limiter la prise d’aspirine pour soulager la douleur. Deux gouttes dans une cuillère à café d’huile d’olive (ou autre huile végétale neutre), un massage sur la zone douloureuse et l’articulation est soulagée.
  • Le mouvement pour ralentir la progression de l’arthrose est le traitement que vous devez absolument adopter. Dans les périodes de crise comme d’accalmie, marchez, renforcez vos muscles, étirez-vous… faites bouger votre corps pour faire reculer les douleurs articulaires.

 
Avez-vous déjà remarqué que la météo influence vos douleurs articulaires ? Pour prévenir les crises avant le mauvais temps, optez pour des solutions naturelles anti-arthrose au quotidien. Mieux vaut prévenir que guérir !