Etude ARTEMIS – Arthrose de l’articulation temporo-mandibulaire

Etude scientifique arthrose temporo mandibulaire

Efficacité et tolérance d’une injection d’ acide hyaluronique réticulé + mannitol dans le traitement de l’arthrose temporo-mandibulaire D. Baron (1) ; C. Baraer (2) (1) Centre de rééducation et réadaptation de trestel, CH Lannion-Trestel, Lannion; (2) Chirurgien dentiste, Cabinet dentaire, Quimper


Introduction

 

Le but de ce travail était d’évaluer l’efficacité et la sécurité d’emploi d’une injection d’acide hyaluronique réticulé couplé au mannitol dans le traitement de l’arthrose de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM)

Patients et méthodes
Des patients souffrant d’une arthrose temporomandibulaire symptomatique, non soulagée par les antalgiques et/ou les AINS et/ou le port d’une gouttière occlusale, ont été inclus dans une étude pilote prospective d’une durée de 6 mois (Etude ARTEMIS, N°EUDRACT 2016-A00177-44). Intervention: tous les patients ont reçu une injection de 1 ml d’un acide hyaluronique réticulé combiné à du mannitol (HANOX-M-XL) dans la (ou les) ATM douloureuses. A l’inclusion les données démographiques, l’ancienneté des symptômes, le niveau de la douleur à la mastication et à la palpation (0-10) ainsi que la distance d’ouverture de la bouche (DOB en mm) ont été colligées. A 3 mois et 6 mois (M3-M6) les mêmes données ont été obtenues, ainsi que l’évaluation de l’efficacité du traitement par le patient (0-3). L’analyse statistique a été réalisée sur la population en intention de traiter.

Résultats

 

48 ATM ont été traitées chez 36 patients (27 femmes) d’âge moyen de 55±11 ans. Les symptômes évoluaient en moyenne depuis 98±104 mois. A J0, 83% des patients prenaient des antalgiques, 44% des AINS, 64% portaient une gouttière et 39% faisaient de la rééducation.
A J0, la douleur moyenne à la mastication était de 6.9±1.2/10. 47 fois sur 48 la douleur était cotée ≥ 5. La douleur moyenne à la palpation était de 7.7±1.1/10, dans tous les cas ≥ 5. Un bruxisme, des bruits ariculaires, des craquements étaient rapportés dans 72%, 97% et 97% des cas respectivement. La DOB était de 29±7 mm.
A J180, La douleur moyenne à la mastication et à la palpation était respectivement de 2.9±1.3 et 3.2±1.4/10, soit une différence très significative par rapport à J0 (p<0.0001). Seuls 6 patients gardaient une douleur ≥ 5. La DOB était de 35±5 mm (p=0.001). Les résultats étaient similaires à J90 et J180. A la fin du suivi 92% des patients considéraient le traitement comme très efficace ou efficace. Un seul effet indésirable est survenu (douleur lors de l’injection résolutive en huit jours). Conclusion Malgré l’absence de groupe contrôle, cette étude pilote suggère qu’une injection unique de 1 ml d’HANOX-M-XL est un traitement efficace et bien toléré de l’arthrose temporo-mandibulaire, qui permet d’améliorer durablement la douleur et la fonction manducatrice, y compris chez les sujets dont la symptomatologie évolue depuis de nombreuses années><0.0001). Seuls 6 patients gardaient une douleur ≥ 5. La DOB était de 35±5 mm (p=0.001). Les résultats étaient similaires à J90 et J180. A la fin du suivi 92% des patients considéraient le traitement comme très efficace ou efficace. Un seul effet indésirable est survenu (douleur à l’injection résolutive en huit jours).
Conclusion :
Malgré l’absence de groupe de contrôle, cette étude pilote suggère qu’une injection unique de 1 ml d’HANOX-M-XL est un traitement efficace et bien toléré de l’arthrose temporo-mandibulaire, qui permet d’améliorer durablement la douleur et la fonction manducatrice, y compris chez les sujets dont la symptomatologie évolue depuis de nombreuses années.