Le chiendent, un remède naturel dans votre jardin

Connaissez-vous le pire cauchemar des jardiniers ? La mauvaise herbe ! Et parmi les plus difficiles à déloger, le chiendent pousse dans tous les recoins du jardin. Votre potager en est envahi ? C'est une bonne nouvelle ! Vous allez pouvoir profiter des vertus du chiendent méconnues. Un traitement médicinal et thérapeutique 100% naturel qui a l'avantage d'être accessible à toutes les bourses.

Le chiendent, un remède naturel dans votre jardin

Qu’est-ce que le chiendent ?

Le chiendent, quel drôle de nom pour cette plante qui pousse dans le monde entier. Pour la petite histoire, cette appellation est inspirée de son apparence un peu particulière, en forme de dents de chien. D’autant plus que chiens et chats l’apprécient pour se purger. Un premier avant-goût des vertus du chiendent diurétiques.

Plus poétique, la plante a d’autres surnoms comme le blé rampant, la laitue de chien ou encore la Sainte Neige en Provence.

Si l’on remonte le fil de l’histoire, le chiendent (agropyrum repens) est une plante qui est restée dans l’ombre pendant des années. Il faut en effet attendre le 17ème siècle pour qu’elle commence à être utilisée pour ses vertus diurétiques. Mais ce n’est pas tout. Alors que la disette met à mal les foyers, les rhizomes (racines) de la plante sont séchés puis broyés avant d’être mélangés au froment pour fabriquer un pain plus consistant et moins onéreux.

Il faut dire que la plante vivace se développe sur tous les continents et peut atteindre 1,5 mètre de hauteur. Les rhizomes ont un goût légèrement sucré et sont assortis de feuilles vert clair fines et allongées. Pour voir le chiendent fleurir, il fait être attentif de juin à septembre chaque année. La plante aime la chaleur et les terrains ensoleillés.

En herboristerie, les vertus du chiendent sont recherchées dans les rhizomes qui contiennent :

  • Des polysaccharides.
  • Des fructanes : mucilage et triticine.
  • Des saponosides.
  • Des oses.
  • De l’huile essentielle.
  • Des sels de potassium.
  • Des acides gras libres : agropyrène, vanilloside et vanilline.

 

Quels sont les vertus du chiendent ?

Après avoir attentivement étudié la longue liste des bienfaits du chiendent, vous ne verrez plus jamais la plante comme une simple mauvaise herbe. Voici ces actions principales à étudier :

  • Les vertus du chiendent diurétiques sont les plus connues. Il favorise en effet la diurèse.
  • Le chiendent est un excellent anti-bactérien.
  • Les bienfaits dépuratifs du chiendent sont plébiscités lors des cures dépuratives annuelles.
  • Le chiendent est un cholagogue léger. Derrière ce terme scientifique se cache la stimulation de l’évacuation de la bile par la vésicule.
  • Les vertus laxatives du chiendent sont utiles lors d’épisodes de constipation.
  • Le chiendent est un antiseptique naturel.

 

Vous pouvez ainsi faire appel aux bienfaits du chiendent pour soulager bien des maux comme :

  • La toux grâce à son effet émollient et antitussif.
  • Les cystites et les calculs urinaires.
  • Les rhumatismes, la rétention d’eau et en traitement naturel contre les douleurs articulaires.
  • Les œdèmes
  • La constipation chronique.
  • La dermatite atopique et notamment l’eczéma et le psoriasis.
  • Le surpoids.

 

Quels sont les effets indésirables du chiendent ?

Le chiendent utilisé en usage interne comme externe présente très peu de contre-indications. Mais les études et la littérature scientifique sur cette plante sont encore rares, amenant à une certaine prudence lors de sa consommation.

Il est donc admis que les femmes enceintes et allaitantes doivent éviter de consommer du chiendent, tout comme les jeunes enfants.

Comment utiliser le chiendent ?

En fonction des effets recherchés, vous pouvez déguster le chiendent sous différentes formes :

  • Le chiendent en tisane est conseillé en cas de grippe et pour drainer l’organisme. Infusez deux cuillères à soupe de plante dans une tasse d’eau chaude pendant 10 minutes et buvez trois tasses par jour. Pour agrémenter le goût du chiendent, ajoutez une cuillère à café de miel. Association possible pour renforcer l’action du chiendent : bourrache et fleur de tournesol.
  • Le chiendent en décoction pour lutter contre la rétention d’eau. Dans 75cl d’eau, faites bouillir 30 grammes de chiendent pendant environ une minute. Videz l’eau, écrasez les rhizomes et faites à nouveau bouillir dans 1 litre d’eau. Une fois l’ébullition terminée, ajoutez 8 grammes de réglisse pour multiplier les effets. Vous pouvez boire un litre de décoction par jour. Variante sans réglisse : ajoutez une cuillère à soupe de feuilles de chiendent dans un quart de litre d’eau. Faites bouillir pendant 2 à 3 minutes puis infuser pendant 10 minutes. Buvez 3 tasses par jour.
  • Le chiendent peut également vous régaler en cuisine. Il est par exemple possible de broyer des rhizomes frais et d’ajouter la poudre dans vos préparations de pains et/ou de gâteaux. Autre utilisation encore moins connue, la transformation de tiges de chiendent hachées et grillées en ersatz de café. Enfin, les plus audacieux s’essayeront à la fermentation d’une bière de chiendent. Son goût subtil et sucré est surprenant.

 

Où trouver du chiendent ?

Comme beaucoup de plantes utilisées en phytothérapie, vous pouvez trouver le chiendent sous toutes ses formes préparées (tisanes, poudres, rhizomes) en pharmacie, parapharmacie, herboristerie, magasins biologiques… Des conditionnements qui vous permettent de profiter pleinement des vertus du chiendent en toutes saisons.

Mais comme évoqué, le chiendent a également la fâcheuse habitude d’envahir les jardins. Une bonne occasion de créer votre réserve personnelle de chiendent ! Les racines se récoltent en été ou lors des labours en automne. Vous pouvez ensuite les laver, les consommer fraîches, les faire sécher… en fonction de vos envies et besoins.

Enfin, optez pour des compléments alimentaires 100% naturels made in France à base de chiendent, pour soulager vos douleurs articulaires par exemple.

Avez-vous déjà testé le chiendent pour combattre les maux du quotidien ? Lesquels ? Team mauvaise herbe ou team remède naturel ?


Sources :