L’acérola, la cerise d’Amérique du sud riche en vitamine C

Imaginez consommer un concentré de vitamine C réunit dans une seule petite cerise. C'est ce que vous propose l'acérola, la cerise d'Amérique du sud qui vous veut du bien. Pour vous donner un ordre d'idée, l'acérola contient 20 à 50 fois plus de vitamine C que l'orange et le kiwi. Et ce n'est pas tout, sa composition exceptionnelle en fait une alliée pour lutter contre le vieillissement cutané. Avec elle, bye-bye les radicaux libres.

L’acérola, la cerise d’Amérique du sud riche en vitamine C

Qu’est-ce que l’acérola ?

Originaire d’Amérique centrale, l’acérola est un arbre qui pousse aujourd’hui en Amérique du sud (au Brésil principalement), au Texas et dans les Caraïbes. Des productions ont également été importées en Asie tropicale et en Afrique. Sans surprise, l’acérola est donc friand des zones chaudes pour se développer. C’est sur cet arbre (Malpighia Glabra) que poussent les cerises de Barbade, cerises des Antilles ou cerises d’acérola, appelées par raccourci et biais les acérolas. Retenez donc que l’acérola est un arbre qui peut atteindre de 5 à 15 mètres et que son fruit est assimilé à une variété de cerise, proche par l’apparence.

À première vue, les cerises d’acérola sont rondes et rouge vif, pas plus grandes que 2,5 centimètres de diamètre. Si vous avez la chance de croquer une cerise crue et bien mûre, vous serez à coup sûr surpris(e) par son jus acide mais savoureux. Plus le fruit est frais, plus la teneur en vitamine C (acide-L-ascorbique) est importante. Pour conserver les vertus de l’acérola et de la vitamine C, les fruits sont très rapidement réfrigérés et congelés après récolte.

Depuis des millénaires, les bienfaits de l’acérola sont reconnus. Les tribus d’Amazonie en consommaient déjà pour leurs vertus tonifiantes et pour soulager des maux comme la dysenterie, les douleurs au foie, la diarrhée ou encore le scorbut et la fièvre.

C’est grâce à une composition rare que les fruits de l’acérola procurent leurs bienfaits :

  • La vitamine C : jusqu’à 2 grammes de vitamine C pour 100 grammes de fruits frais.
  • De l’acide pantothénique.
  • Du magnésium.
  • Du potassium.
  • Des caroténoïdes.
  • Des anthocyanes.
  • Des flavonoïdes.
  • De la vitamine B1, de la vitamine B2 et de la vitamine B3.
  • Des polyphénols.

Quels sont les bienfaits de l’acérola ?

Vous l’avez compris, c’est l’impressionnante teneur en vitamine C de l’acérola qui lui a permis de se faire remarquer au rang des super aliments. Il a le pouvoir de booster le système immunitaire mais pas seulement. Si vous devez adopter un complément alimentaire 100% naturel dans votre routine santé, choisissez l’acérola.

Les vertus de l’acérola anti-fatigue

Quel est votre premier réflexe énergie ? Consommer des oranges pressées, des kiwis chaque matin ? Décuplez les effets des fruits en adoptant l’acérola. Sa richesse en acide ascorbique a une capacité énergisante incomparable. La vitamine C encourage le bon fonctionnement des cellules. Pour faire très simple, l’acérola permet de faire carburer l’organisme par le biais de la vitamine C qui métabolise la carnitine favorisant le transport des acides gras. Une longue chaîne vertueuse.

Les bienfaits de l’acérola antimicrobiens

Grâce à la vitamine C, l’acérola permet de réduire considérablement les effets du rhume chez les adultes et chez les enfants. Un pouvoir contre les microbes révélé par une vaste méta analyse de 2007 portant sur la prise de vitamine C.

Même si les études sont encore peu nombreuses sur le sujet, une activité anti-inflammatoire de l’acérola a également été prouvée via une étude in vitro. Le fruit diminuerait ainsi l’inflammation des macrophages mis en culture. (Wakabayashi, 2003)

Les actions de l’acérola antioxydantes

Voilà la grande vertu de l’acérola et de la vitamine C : ils luttent contre les radicaux libres, responsables du vieillissement cutané mais pas seulement. Consommer les fruits de l’acérola permettrait ainsi de prévenir et de réduire les risques de développer des maladies cardiovasculaires, de limiter le vieillissement prématuré des cellules…

L’acérola et la vitamine C pour une meilleure absorption du fer

Consommer de l’acérola et par extension de la vitamine C favorise l’absorbation du fer présent dans l’alimentation. Faire une cure d’acérola est donc une excellente idée pour les personnes anémiées.

L’action de l’acérola anti-cancer

En 2004, l’étude Motohashi a démontré une action toxique des extraits d’acérola sur des cellules tumorales. Le fruit pourrait donc être utilisé pour ses propriétés anti-cancéreuses. Une étude qui vient étayer les résultats de celle de 2002 (Nagamine) qui a révélé que 700 mg/kg d’extrait d’acérola avaient le pouvoir de bloquer la croissance de cellules cancéreuses chez les souris.

Quels sont les effets indésirables de l’acérola ?

Les études menées sur la consommation d’acérola concluent à très peu d’effets secondaires et de contre-indications. Aucun effet secondaire ou presque n’a en effet été relevé. Il est cependant nécessaire de respecter les doses prescrites sous peine de souffrir d’effets secondaires gastro-intestinaux comme la diarrhée, sans gravité mais désagréables.
Une consommation sur le très long terme pourrait également favoriser la survenue de calculs rénaux. Les personnes ayant des antécédents de calculs rénaux doivent donc l’éviter tout comme celles souffrant de goutte. Le fruit peut en effet augmenter les taux d’acide urique et aggraver les crises.

Comment utiliser l’acérola ?

En fonction de l’effet recherché, les dosage et posologie de l’acérola conseillés peuvent différer. Ainsi, il est recommandé de consommer :

  • 110 à 200 mg par jour au cours d’un repas pour booster son énergie.
  • Entre 1 et 5 g par jour en cas de rhume, de grippe, de fatigue chronique ou de stress.

 

Sous quelles formes consommer l’acérola ?

L’arbre ne poussant pas en Europe, il est difficile et rare de trouver des fruits d’acérola frais. Pour profiter des bienfaits de la vitamine C, vous pouvez donc consommer de l’acérola sous forme de gélules, de comprimés ou de jus de fruits 100% naturels. Certains magasins biologiques peuvent également proposer l’acérola sous forme de poudre ou de solution buvable.
Une précaution cependant : qu’importe la forme choisie, assurez-vous que le produit fini soit uniquement composé d’acérola et non de vitamine C de synthèse. Si vous observez dans la liste des ingrédients de l’acide ascorbique, de l’ascorbate de sodium ou encore du sodium ascorbate, méfiance !

L’acérola et… les bénéfiques associations

Pour maximiser les effets de l’acérola et de la vitamine C, vous pouvez l’associer avec :

  • Du ginseng pour renforcer le système immunitaire.
  • De la propolis pour prévenir et lutter contre les maux de l’hiver comme le rhume, le mal de gorge…
  • De la spiruline pour booster le tonus et la vitalité.

 

En lieu et place de la traditionnelle vitamine C de synthèse, passez aux compléments alimentaires 100% naturels avec l’acérola en tête de vos super aliments.


Sources :