La camomille, une pharmacie 100% naturelle

Vous pensiez la tisane de camomille réservée aux froides soirées d'hiver ? Les plantes infusées très peu pour vous… Vous pourriez changer d'avis en découvrant les nombreux bienfaits de la camomille. Digestive, antinauséeuse, calmante, antalgique… votre tasse d'eau chaude a bien plus de vertus que vous ne l'imaginez. Une condition cependant : savoir différencier les types de camomilles : camomille matricaire ou allemande, camomille romaine, grande camomille, camomille marocaine… on vous dit tout sur cette plante qui vous veut du bien.

La camomille, une pharmacie 100% naturelle

Qu’est-ce que la camomille ?

Avant de nous lancer dans de grandes descriptions et définitions de la camomille, il est important de comprendre qu’il n’existe pas une variété de camomille mais plusieurs. Ainsi, aux côtés de la grande camomille, vous trouverez la camomille romaine ou camomille officinale, la camomille allemande ou camomille matricaire ou encore petite camomille et la grande camomille, la plus répandue. Si toutes ont des points communs quant à leurs vertus, certaines peuvent varier en fonction de la composition.

Commençons par cerner la grande camomille, la plus fréquemment utilisée. Tout droit venue du Proche-Orient, elle est arrivée au sud est de l’Europe mais aussi en Asie mineure au Moyen-Âge. Elle a aujourd’hui encore repoussé les frontières en fleurissant en Australie et en Amérique du nord. Son terrain favori ? Les lieux secs et ensoleillés, les terrains argileux et riches, les bords de chemins et les vieux murs en pierre. La grande camomille ou Partenelle est plébiscitée depuis de nombreuses années pour ses vertus curatives. Elle venait ainsi aider les femmes à accoucher et à expulser le placenta. Elle s’est également révélée d’une redoutable efficacité pour soulager les règles douloureuses. Pour la petite histoire, elle est surnommée « fewfew » en Angleterre car ses feuilles vertes mangées crues sont un antimigraineux et anti-fièvre réputé.

La grande camomille, vous l’avez peut-être déjà aperçue avec ses petites fleurs blanches et son odeur camphrée. Elle se récolte entre juillet et septembre pour ses fleurs et toute l’année pour ses feuilles.
Si les bienfaits de la camomille sont pluriels, c’est avant tout grâce à sa composition exceptionnelle :

  • Les flavonoïdes.
  • Les lactones sesquiterpéniques, parthénolide en tête.
  • L’huile essentielle camphrée et riche en acétate de chrysanthémyle.

Quels sont les bienfaits de la camomille ?

Les différentes camomilles ont des vertus communes, mais observent également des différences dans leurs utilisations. Il est ainsi possible d’opter pour un usage interne ou externe pour profiter des bienfaits de la camomille.

Les bienfaits de la camomille digestifs

Tous les types de camomilles peuvent soulager les troubles digestifs et notamment :

  • Les douleurs abdominales.
  • Les douleurs liées aux règles.
  • Les ulcères, les brûlures d’estomac, les aigreurs et autres troubles du tube digestif.
  • Les symptômes des indigestions.
  • Les nausées.
  • Les gastro-entérites.
  • Les coliques.


Les bienfaits de la camomille sur le système nerveux

La camomille est une formidable alliée quand il s’agit de réguler le système nerveux. Une infusion de grande camomille ou de camomille romaine trois fois par jour permet de lutter contre :

  • L’insomnie.
  • Les tensions.
  • Les états agités et anxieux.
  • La dépression.
  • Les troubles de l’attention.

 

Les bienfaits de la grande camomille pour les migraines

Si vous souffrez de céphalées fréquentes ou ponctuelles, la grande camomille peut vous aider à réduire leur intensité et leur récurrence, grâce à une petite molécule, la parthénolide. Elle a le pouvoir de calmer les spasmes musculaires et de réduire maux de tête et autres migraines.

Utilisée sous forme de feuilles fraîches, vous pouvez faire pousser de la grande camomille chez vous pour bénéficier de ce remède naturel toute l’année. Consommez trois feuilles de camomille par jour pendant trois mois pour observer des effets longue durée dès cinq semaines de traitement en moyenne.

L’huile essentielle de camomille romaine est également efficace pour soulager les crises migraineuses. Appliquez 3 gouttes sur la nuque dès la survenue des symptômes. Massez et renouvelez jusqu’à 6 fois dans les 60 minutes qui suivent la première application.

Les bienfaits de la camomille matricaire pour les affections respiratoires

La camomille matricaire ou allemande est celle qui vous aidera à lutter contre les maux de l’hiver et notamment :

  • Le rhume.
  • Le mal de gorge.
  • L’asthme.

 

La plante peut être utilisée en inhalation pour soulager l’inflammation des muqueuses respiratoires. Pour cela, plongez une poignée de feuilles de camomille matricaire ou une poignée de fleurs séchées dans 1L d’eau bouillante, laissez infuser, mélangez puis inhalez, visage au-dessus de la vapeur.

Les bienfaits de la camomille en usage externe

Les irritations et les inflammations de la peau et des muqueuses sont un lointain souvenir grâce à la camomille. La plante est efficace si vous souffrez de :

  • Dermatite atopique (eczéma, psoriasis…).
  • Érythèmes fessiers chez les nourrissons.
  • Couperose.
  • Brûlures.
  • Coups de soleil.
  • Aphtes.
  • Conjonctivite.
  • Plaies.

 

En usage externe, la grande camomille s’utilise en pommade, en lotion, en huile essentielle, en compresse ou en bain.

Les bienfaits de la camomille romaine beauté

Le saviez-vous ? La camomille romaine est un excellent colorant naturel pour les cheveux. Elle entre souvent dans la composition des shampooings pour cheveux blonds et peut également être utilisée dans l’eau de rinçage. Pour une jolie teinte dorée en été et un cuir chevelu apaisé, la camomille romaine s’invite dans votre routine capillaire beauté.

Quelle est la différence entre la camomille romaine et la camomille matricaire ?

Si camomille romaine et camomille matricaire (ou allemande) ont des bienfaits communs et peuvent se substituer pour certains usages, l’une et l’autre ont également leur propre identité. Alors que leur forme est très ressemblante, leur goût est aux opposés. La romaine est amère alors que la matricaire est plus douce, plus mielleuse, plus agréable.

La première grande différence entre la camomille romaine et la camomille matricaire est que la première a une action sédative plus efficace que la seconde. La camomille romaine est à privilégier pour soigner les maux de ventre et les désordres nerveux.

Utiliser de l’huile essentielle de camomille romaine a des vertus décontractantes et antidépressives grâce à une forte teneur en esthers et plus particulièrement en angélate d’isobutyle. Le système parasympathique est stimulé et boosté. En huile de massage (mélange de 10 g de fleurs de camomille romaine + 100 ml d’huile d’olive tiède macéré pendant au moins 5h), la camomille romaine soulage les douleurs aux articulations, les courbatures et les entorses.

La camomille matricaire est quant à elle à privilégier pour les désordres digestifs et les douleurs menstruelles.

Camomille et… les bénéfiques associations

Pour multiplier les bienfaits de la camomille, vous pouvez l’associer :

  • Au rhizome de pétasite pour un effet anti-migraine.
  • Au ginko biloba pour un effet anti-maux de tête.
  • À la Reine des prés et à l’écorce de saule pour un effet anti-inflammatoire.
  • À l’huile essentielle de gaulthérie ou de menthe poivrée pour les affections ORL.

Quels sont les effets indésirables de la camomille ?

Les effets indésirables des différentes camomilles sont peu nombreux mais existants. Les personnes allergiques aux plantes de la famille des Astéracées (marguerite, pissenlit, laitue, chicorée, chardon…) ne doivent pas les consommer.

Dans de rares cas, la prise de camomille peut entraîner une dermite de contact ou des ulcération buccales voire des symptômes de gastroentérite, généralement en lien avec une intolérance aux plantes précitées.

En l’absence d’études suffisantes et de documentation détaillée, la camomille est également déconseillée aux femmes allaitantes.

Enfin, l’huile essentielle de camomille est proscrite lors du premier trimestre de grossesse.

Comment utiliser la camomille ?

La camomille peut s’utiliser sous différentes formes :

  • En feuilles crues et fraîches à mâcher.
  • En feuilles séchées en tisane et en inhalation.
  • En gélules avec un verre d’eau.
  • En pommade.
  • En shampooing.
  • En lotion.
  • En huile essentielle.
  • En compresses.
  • En bain.

 

Bon à savoir : les doses recommandées de camomille sont restreintes à 0,2 à 1 mg par jour de parthénolide. Un traitement à base de plante ne doit pas excéder quatre mois sans avis médical.

Une plante à utiliser sans modération ou presque pour une pharmacie 100% naturelle.


Sources: