5 astuces qui fonctionnent pour préparer les enfants au changement d’heure

Quand arrive l’heure d’été comme l’heure d’hiver, c’est parfois la routine de toute la famille qui est bouleversée pendant quelques jours. Et les enfants sont plus particulièrement chamboulés par cette heure que l’on perd ou que l’on gagne en fonction de la saison. Mes 5 conseils pour préserver le sommeil des petits très simplement.

Changement d'heure pour les enfants

Astuce n°1 : amener le changement d’heure en douceur

 

60 minutes semblent bien peu de temps et pourtant, les effets du changement d’heure sur les enfants sont nombreux. Des troubles du sommeil passagers allant de l’insomnie aux difficultés d’endormissement en passant par les réveils nocturnes qui peuvent amener vers un état agité, une perte d’appétit ou encore une excitation très marquée en journée. En conclusion, tout ce que les parents veulent absolument éviter.

La clé pour un changement d’heure maîtrisé est d’anticiper. Évidemment, coucher votre enfant à 18h au lieu de 19h est mission impossible. Alors comment faire ? La semaine qui précède le changement d’heure, avancez l’heure du coucher de 10 minutes. De 19h00 par exemple, passez à 18h50 le premier soir, puis à 18h40 le second et ainsi de suite.

L’horloge biologique de votre enfant aura ainsi le temps de s’ajuster progressivement et sans bouleversement soudain et radical. Il est cependant possible qu’il ne s’endorme pas immédiatement, pas avant son heure habituelle pendant quelques jours. Mais l’organisme se détend et se prépare au sommeil. En quelques jours, l’heure de l’endormissement sera elle aussi avancée.

Conseil : un enfant a besoin d’activité physique mais ne cherchez pas à l’épuiser. Un enfant très fatigué met systématiquement plus de temps à s’endormir et peut même paradoxalement lutter contre le sommeil. Un cercle vicieux qui mène à une dette de sommeil dont il est difficile de se défaire.

 

Astuce n°2 pour préparer le changement d’heure : une sieste de qualité

 

Pour bien préparer le changement d’heure, conservez une sieste à la bonne heure. Vous pourrez être tenté de raccourcir voire de supprimer la sieste si votre enfant présente des troubles du sommeil suite au changement d’heure. Erreur ! Une bonne sieste d’une durée raisonnable gage d’un endormissement serein et rapide. Comme expliqué, si les petits sont épuisés, ils ont souvent des difficultés pour se laisser aller au sommeil. Une sieste ou deux en fonction de l’âge favorise(nt) un sommeil calme et réparateur la nuit. Dans l’idéal, maintenez l’heure initiale de la sieste, celle adoptée avant le changement d’heure.

 

Astuce n°3 pour préparer le changement d’heure : une heure de réveil adaptée

 

Parmi les troubles du sommeil les plus fréquents lors du changement d’heure : des réveils matinaux, trop matinaux. Si vos enfants arrivent tambour battant dans votre chambre au petit matin, encouragez-les doucement mais fermement à retourner se coucher. Ils comprendront ainsi rapidement que le moment n’est pas encore venu de commencer les activités de la journée. Et si vraiment les petits loups ne parviennent pas à se rendormir, suggérez des activités calmes dans leur lit comme l’écoute d’une histoire, un jeu avec des peluches… Gardez cependant en tête que le réveil physiologique pour un enfant est situé dans la tranche horaire comprise entre 6h-7h30, weekend inclus !

 

Astuce n°4 avant et après le changement d’heure : un sommeil préservé

 

Pour encourager la nouvelle routine à se mettre en place, préservez jalousement le sommeil de votre enfant. Exit les bruits tardifs et qui nuisent à son endormissement. Vous pouvez également mettre vos téléphones portables sur silencieux et débrancher le téléphone fixe pour ne pas risquer de mettre à mal le début de nuit de votre petit. D’une manière générale, veillez à maintenir un environnement calme et serein à partir de l’heure du repas pour faire redescendre le niveau de cortisol de toute la famille et amener à un endormissement rapide.

 

Astuce n°5 pour faciliter le changement d’heure : une bonne hygiène de sommeil

 

Voici un conseil qui vaut pour le passage à l’heure d’été, pour le passage à l’heure d’hiver et plus généralement pour toute l’année. Avoir une bonne routine éloigne grandement les troubles du sommeil. Voici la feuille de route d’un sommeil réparateur et de journées de bonne humeur :

  • Les enfants se couchent et se lèvent toujours aux mêmes heures, vacances et weekends compris.
  • Le rituel du coucher est bien rôdé et parfaitement cadré. Un exemple ? Bain, brossage de dents, pyjama, passage aux toilettes, bonne nuit à tous les membres de la famille et aux doudous, histoire avec papa ou maman, phrases douces et apaisantes et extinction de la lumière à heure fixe (19h30 idéalement).
  • Un sommeil de qualité se prépare en journée. Ainsi, les enfants ont besoin de temps passé en extérieur à se dépenser. Mais attention, évitez les activités trop intenses dans les deux heures qui précèdent le coucher. Mieux vaut opter pour des ateliers manuels, la lecture d’histoires, des constructions en legos ou toute autre activité qui canalise l’énergie et l’attention.
  • Le lit est réservé au sommeil. Exit donc la télévision, les jeux vidéos ou même la lecture solo qui maintient en éveil. Quand papa ou maman éteint la lumière, le signal est donné, l’heure de dormir est arrivée.
  • La chambre est accueillante, confortable et affiche si possible une température comprise entre 19 et 21°C. Dans l’idéal, elle est sombre voire complètement obscure. Si votre enfant a peur du noir, vous pouvez lui proposer une petite veilleuse nomade tamisée et rassurante. Son intensité est faible et ne doit pas permettre de lire éclairé par son seul faisceau.
  • Le repas du soir est consistant mais pas lourd. Préférez des aliments digestes et donnez les protéines le midi. D’une manière générale, un enfant ne va pas au lit s’il a faim ou s’il a trop mangé. Dans la même idée, les boissons sucrées, énergisantes, caféinées… sont à bannir pour les enfants, le soir comme en journée. Une question de sommeil mais également de santé.

 

En appliquant ces astuces, les effets du changement d’heure seront minimes voire inexistants ce printemps. Des conseils évidemment valables pour les adultes sujets aux troubles du sommeil, passage à l’heure d’été ou non. Vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour un endormissement rapide et facile ? Somnikid est une solution 100% naturelle à base de plantes (mélisse, tilleul et camomille) pour aider les enfants à dormir sereinement.