La tendinite du genou n’aura pas le maillot jaune

Vous pensiez le vélo sûr pour vos tendons ? Pas de coup de frein pour vos sorties hebdomadaires ou journalières mais attention : la tendinite du genou touche aussi les cyclistes amateurs comme aguerris. Mettez un bon coup de pédale pour continuer à rouler les genoux légers.

Qu'est ce que la tendinite du genou ?

Qu’est-ce que la tendinite du genou ?

 

La tendinite est par définition une modification structurelle qui amène des douleurs au niveau du tendon et une capacité réduite, voire une incapacité, à assumer une contrainte physique. Lorsque vous pédalez, plusieurs tendons peuvent être touchés comme le talon d’Achille, le tendon du moyen fessier, celui des coudes, des poignets ou des épaules. Le plus fréquemment impacté est évidemment celui du genou, d’où une tendance des cyclistes à souffrir d’une tendinite d’un genou ou des deux.

Pour entrer plus en détails, attachons-nous à comprendre la tendinite d’un point de vue médical. Il s’agit d’une inflammation du tendon vous l’avez compris. Mais qu’est-ce qu’un tendon ? Imaginez un tissu (conjonctif pour le terme scientifique) qui est composé d’un très grand nombre de fibres tendineuses. Ces dernières font le lien entre le muscle et l’os, permettant à l’articulation de se mettre en mouvement avec fluidité. Le tendon absorbe puis retransmet l’énergie tour à tour. Si la charge est maîtrisée, le tendon fonctionne parfaitement et assume son rôle dans la mobilité, mais si la charge est trop importante, il est mis à mal et des lésions apparaissent. L’inflammation s’installe et les douleurs avec elle.

La lésion superficielle nécessite un repos partiel du tendon touché mais une lésion plus profonde peut vraiment vous handicaper dans votre quotidien, voire vous empêcher de rouler pendant plusieurs jours, semaines ou mois.

 

Comment savoir si l’on a une tendinite aux genoux ?

 

Lorsque les tendons des genoux sont douloureux, il n’est pas toujours facile d’établir un diagnostic immédiat. Pourquoi ? Parce que la douleur localisée a tendance à jouer l’effet yo-yo. Elle peut en effet se manifester à différents moments à savoir avant l’effort, avant et pendant l’effort, après l’effort, pendant et après l’effort. Le moment douloureux est important à consigner pour déterminer à quel stade de la tendinite rotulienne vous vous trouvez :

 

  • Au stade 1, la tendinite du genou se manifeste majoritairement le matin au lever. Puis la douleur passe avec le mouvement. La structure du tendon se remet ainsi rapidement en place.
  • Au stade 2, la tendinite des genoux est présente au lever mais également lorsque vous commencez à pédaler. Après 15-20 minutes d’effort, la douleur disparaît. Mais il s’agit d’une fausse bonne nouvelle : une fois le corps refroidi, elle est de retour, plus intense encore.
  • Au stade 3, il est tout simplement impossible de pédaler. La tendinite vous fait tellement souffrir que vous ne pouvez même pas envisager de monter sur votre vélo.

 

Observez et analysez minutieusement la douleur pour permettre à votre médecin d’établir un diagnostic précis lors de l’auscultation.

 

Qu’est-ce qui provoque une tendinite du genou ?

 

Il existe plusieurs facteurs qui amènent une tendinite du genou :

  • Les tendinites des genoux sont très souvent liées à une cause mécanique. Une donnée particulièrement vérifiable chez les cyclistes qui sur-sollicitent leurs tendons. Le mouvement est effectué avec une force rare et de manière répétée. L’impact est donc considérable. À votre avis, combien de tours de pédaliers faites-vous en seulement 60 minutes de vélo ? On comprend donc aisément le nombre important de tendinites rotuliennes dans le milieu du cyclisme, plus encore si la position est inadaptée, si l’échauffement est insuffisant, si la selle est à mauvaise hauteur…
  • Second facteur qui met à mal les tendons des genoux, la forme physique, la condition, la souplesse, la force ou le poids du sportif. Autant d’éléments à observer pour adapter chaque détail de votre monture et éviter déséquilibres et tensions.
  • La troisième cause de la tendinite au genou est la moins connue. L’alimentation peut en effet fragiliser les tendons. Pour faire simple, éloignez tous les aliments trop acides qui agressent rapidement vos cellules et créent des inflammations. Une manière simple de prendre soin des tendons de vos genoux.

 

Comment éviter naturellement les tendinites des genoux ?

 

Pour prévenir, soulager ou guérir une tendinite rotulienne, certains moyens rapides et efficaces ont fait leurs preuves. S’il est évidemment recommandé de consulter votre médecin pour confirmer votre diagnostic de tendinite, vous pouvez également agir de votre côté :

 

  • Buvez au moins 1,5 litre d’eau tout au long de la journée.
  • Terminez chaque session de vélo en buvant deux verres d’eau riche en bicarbonates. Une bonne option pour lutter contre l’acidose.
  • Buvez un demi-citron vert et un demi-citron jaune dans un verre d’eau tiède chaque matin pour neutraliser l’acidité du corps.
  • Adoptez une alimentation saine et exempte d’aliments acides. Méfiez-vous plus particulièrement de la viande rouge, des abats, de la charcuterie, de la bière et autres alcools forts, des poissons fumés ou encore des sodas.

 

Une routine peu contraignante qui permet à votre corps d’éloigner la tendinite du genou efficacement. La douleur persiste ? Passez la vitesse supérieure et appliquez régulièrement du chaud et du froid sur vos genoux. Si elle devient insupportable, un traitement anti-inflammatoire s’impose après conseils de votre médecin.

Mais attention, s’il est préférable de laisser vos tendons du genou au repos, l’immobilisation totale est à proscrire. Ils ont besoin d’être sollicités de manière maîtrisée et adaptée pour récupérer. Rester immobilisé est une erreur qui conduit à les fragiliser encore davantage.
Cyclistes confirmés ou occasionnels, prenez soin de la santé de vos tendons en optant pour des solutions naturelles.

Gel cicatendon - soin des tendinites
Gel cosmétique 100% naturel et Made In France à base de spiruline, harpagophytum, gauthérie, bromélaïne, camphre et mentol.
Le gel cicatendon apporte à l'organisme tous les éléments nécessaire à une bonne santé des tendons.
Vous pouvez reprendre l'entraînement en toute tranquillité.