La passiflore, un traitement 100% naturel contre les insomnies

Entre légendes et bienfaits, la passiflore suscite les passions et les reconnaissances thérapeutiques. Fleur du Christ, plante sédative, fleur ornementale, plante médicinale, on attribue nombre de vertus et utilisations à la passiflore. La certitude ? L’adopter dans vos traitements naturels peut vous aider à vaincre bien des maux, qu’ils soient physiques ou psychiques.

La passiflore, un traitement 100% naturel contre les insomnies

Qu’est-ce que la passiflore ?

Pour vous présenter la passiflore, nous pourrions vous dire qu’il s’agit d’une plante de la famille des passifloracées, qu’elle possède des lianes très souples et que son petit nom moins connu est grenadille. Mais nous, on préfère vous expliquer que la passiflore peut atteindre 5 à 10 mètres de hauteur et que ses fleurs peuvent s’ouvrir sur 10 à 15 centimètres de diamètre. Une plante imposante donc qui nous vient tout droit d’Amérique du sud, du Mexique précisément. Elle doit sa douce dénomination à Jacomo Bosio, un moine italien qui a jugé opportun d’accoler « passio » et « flor » soit la « fleur de la passion ».
Avec ses 5 étamines, ses 3 pistils et sa corolle de pétales, la passiflore était destinée à symboliser les 5 plaies, les 3 points de crucifixion et la couronne d’épines du Christ.
L’arrivée de la passiflore en Europe s’est faite par les flots dans le bateau des conquistadors. Utilisée comme plante ornementale pendant deux siècles sur le continent, ses vertus thérapeutiques seront finalement reconnues au 20ème siècle en Europe. Ces mêmes bienfaits de la passiflore étaient pourtant déjà prisés par les Aztèques, notamment lors d’états nerveux et anxieux.
La passiflore est désormais reconnue dans la pharmacopée comme une plante médicinale. Elle fait même partie des traitements naturels les plus populaires en Europe et aux Etats-Unis. La phytothérapie utilise les parties aériennes de la plante (feuilles et fleurs). Les fruits ont quant à eux très peu d’intérêt.
Il faut dire que sa composition a des atouts qui en font une alliée de choix niveau santé. Les bienfaits de la passifloresont dus :

  • Aux flavonoïdes (vitexine, kaempférol, isovitexine, quercétine ou encore aspigénine.
  • Aux bêtacarbolines.
  • Aux alcaloïdes indoliques (harmaline, harmol, harmane…)
  • Au maltol.
  • A l’isomaltol.
  • Aux glucosides.
  • A la vitamine C.
  • Aux tanins.

 
Bien que présentes en faible quantité, ces substances actives sont complémentaires et agissent en synergie. Au final, les vertus de la passiflore sont activées, et notamment un effet analgésique et sédatif particulièrement recherché.

Quels sont les bienfaits de la passiflore ?

Les vertus de la passiflora incarnata sont reconnus par de grandes instances comme l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), la Commission E et l’ESCOP (Coopération scientifique européenne en phytothérapie).
Les bienfaits de la passiflore sur le stress et l’anxiété

Voilà le premier bienfait de la passiflore. La plante réduit très efficacement les états de stress et d’anxiété. Elle est donc un anxiolytique prisé en phytothérapie. Les trois instances précitées recommandent son usage dans le cadre d’états d’agitation et de nervosité. Des études scientifiques* ont prouvé le bénéfice des principes actifs de la passiflore et notamment des flavonoïdes, du maltol et des alcaloïdes présents dans les parties aériennes de la plante. C’est la combinaison de ces actifs qui amène son efficacité.
Les bienfaits de la passiflore sur l’asthme

Si comme précédemment expliqué le fruit de la passiflore est souvent délaissé, il a cependant une utilité. Ce fruit de la passion comme il est appelé, a des effets bénéfiques pour réduire les crises d’asthme. Une étude de 2008** a démontré que les extraits d’écorce amènent « une augmentation marquée de la capacité vitale forcée » et peuvent « être offerts en toute sécurité aux sujets asthmatiques comme option de traitement alternative pour réduire les symptômes cliniques. »

Les bienfaits de la passiflore pour soulager les règles douloureuses

Sédative et antispasmodique, la passiflore est un traitement naturel efficace pour soulager les douleurs liées aux règles. Une vertu reconnue par l’OMS qui préconise également son usage pour atténuer le syndrome prémenstruel.
Les bienfaits de la passiflore pour réduire les troubles du sommeil

L’effet anxiolytique et apaisant de la passiflore en fait un remède de choix si vous souffrez de troubles du sommeil et de fatigue chronique. En 2017, des chercheurs mexicains ont scientifiquement démontré*** que la « passiflora incarnata a induit une augmentation significative du temps de sommeil total » pour arriver à la conclusion que les extraits de passiflore « peuvent être considérés comme des inducteurs de sommeil appropriés ». Une étude appuyée par les affirmations de l’Agence Européenne du médicament (EMA) qui considère comme « traditionnellement établi » l’usage de la passiflore pour « soulager les symptômes modérés de stress et les troubles du sommeil qui en découlent. »

Les bienfaits de la passiflore lors du sevrage

C’est un usage que l’on relève moins, mais la passiflore a prouvé son efficacité dans le cadre d’une période de sevrage. Associée à la clonidine, elle est utilisée lors des cures de désintoxication aux opiacés. Selon les chercheurs iraniens**** « le groupe passiflora plus clonidine a montré une supériorité significative sur la clonidine seule dans la gestion des symptômes mentaux ».

Quels sont les effets indésirables de la passiflore ?

La passiflore présente très peu de contre-indications thérapeutiques. Elle est généralement bien tolérée mais des précautions sont à prendre lors de sa consommation. Un dosage maximal est en effet à respecter (nous y reviendrons dans le paragraphe suivant) pour ne pas observer un légère somnolence, des maux de tête, des troubles digestifs ou de la vision. Ces cas sont rares mais existants.
Vous comprendrez donc aisément qu’il est déconseillé d’associer la passiflore à certains traitements comme les anxiolytiques, les somnifères, les antidépresseurs… sous peine de voir l’effet sédatif décuplé.
Les femmes enceintes doivent également l’éviter pour ne pas risquer les contractions utérines précoces. En l’absence d’études sur le sujet, la passiflore est également proscrite pour les femmes enceintes.

Comment utiliser et doser la passiflore ?

Comme indiqué, une stricte posologie est à respecter pour la consommation de passiflore. Ce dosage idéal permet d’éloigner les effets secondaires de la plante :

  • En infusion : faites infuser 1 à 2 g de passiflore séchée dans 150 ml d’eau pendant 10 minutes. Buvez 4 tasses maximum par jour dont une 30 minutes avant le coucher.
  • En comprimés ou en capsules : vous pouvez consommer entre 0,5 et 2 g de passiflore par prise, 4 fois par jour maximum.
  • En teinture mère : associez la passiflore à 8 doses d’alcool éthylique à 45%. La posologie est alors de 0,5 à 2 ml maximum 3 fois par jour dilué(s) dans un peu d’eau.
  • En extraits liquides : associez une dose de passiflore et une dose d’alcool éthylique à 45%. La posologie est alors de 0,5 à 1 ml consommé 4 fois par jour maximum et dilué dans un peu d’eau.

 
La passiflore et… les bénéfiques associations
En phytothérapie, il est commun d’associer la passiflore à d’autres plantes pour en décupler les effets :

  • La passiflore et l’escholtzia pour les troubles du sommeil.
  • La passiflore, la valériane et le magnésium pour les réveils trop matinaux.
  • La passiflore et l’aubépine pour le stress et le sevrage aux opiacés.
  • La passiflore et la valériane pour les angoisses.
  • La passiflore et le millepertuis pour les dépressions passagères.
  • La passiflore et la mélisse pour les troubles digestifs liés à un état nerveux.

 
Avez-vous déjà testé la passiflore comme remède naturel ? Êtes-vous adeptes des produits 100% naturels pour soulager les maux du quotidien ?
Mamie Lab’s
Sources :

  • * 2001 étude menée à Téhéran sur l’effet de l’extrait de passiflore isolé, quand il s’ajoute à l’oxazépam – médicament anxiolytique reconnu.
  • **Oral administration of the purple passion fruit peel extract reduces wheeze and cough and improves shortness of breath in adults with asthma. Watson RR, Zibadi S, et al. Nutr Res. 2008 Mar;28(3):166-71.
  • *** Akhondzadeh S, Naghavi HR, et al. Passionflower in the treatment of generalized anxiety: a pilot double-blind randomized controlled trial with oxazepam. J Clin Pharm Ther 2001 Oct;26(5):363-7.
  • **** Akhondzadeh S, Kashani L, et al. Passionflower in the treatment of opiates withdrawal: a double-blind randomized controlled trial. J Clin Pharm Ther 2001 Oct;26(5):369-73.