Fibromyalgie, diagnostic d’un syndrome invisible

Parmi les pathologies les plus difficiles à déceler, j'ai cité la fibromyalgie. Longtemps considérée comme une maladie "psychologique" et "dans la tête", les récentes études démontrent l'exact opposé, délaissant la pathologie pour le syndrome. Le biais de langage est persistant. S'il est clair que certains terrains et facteurs favorisent la survenue de la FM, le syndrome est si insidieux, que les patients relatent très souvent un long et difficile chemin pour parvenir à sa reconnaissance et à sa prise en charge. Alors oui la fibromyalgie est bien réelle et des évaluations précises permettent aujourd'hui de poser le diagnostic, oui j'ai envie de faire bouger les lignes et croyances en vous expliquant précisément ce qu'est la fibromyalgie, ses facteurs et ses répercussions sur le quotidien des malades.

Fibromyalgie, diagnostic d'un syndrome invisible

Définition de la fibromyalgie

 
Ces quelques lignes ont pour objectif de permettre à mes lecteurs de comprendre ce qu’est la fibromyalgie non pas en superficie, non pas sur des idées arrêtées, mais bien en pleine connaissance de cause et comme reconnaissance de ce qu’elle est : un syndrome invalidant et aux nombreuses répercussions.
La fibromyalgie se caractérise par des douleurs corporelles diffuses : les malades souffrent, un peu partout, mais présentent une apparente normalité trompeuse qui rend le diagnostic de la fibromyalgie compliqué.
Ces douleurs continues sont le plus souvent associées à d’autres manifestations comme la fatigue chronique, les troubles du sommeil, des sautes d’humeur et même des changements neurocognitifs. Je reviendrai plus longuement sur les premiers symptômes de la fibromyalgie.

Quelles sont les facteurs révélateurs de la fibromyalgie ?

 
Il y a des éléments révélateurs avérés et d’autres plus discutables. Parmi ceux retrouvés le plus fréquemment par les études menées, on retrouve généralement un contexte de stress chronique secondaire à

    • Un stress aigu post-traumatique.
    • Un traumatisme physique.
    • Une maladie grave.
    • Une intervention chirurgicale.
    • Un événement de vie douloureux comme un divorce, un deuil, un burn-out.
    • Un rhumatisme inflammatoire chronique polyarthrite ou la spondylarthrite.

 
D’autres causes ont été suspectées sans véritable preuves :

    • Une infection virale.
    • Une longue et fréquente exposition aux produits toxiques.
    • Un terrain héréditaire

 

La gestion de la douleur pour et par les fibromyalgiques

 
L’une des premières manifestations du syndrome fibromyalgique est une gestion de la douleur erronée. Chez une personne lambda, une blessure ou une inflammation induit un stimulus douloureux. Cette douleur envoie un message au cerveau qui l’interprète puis la gère. Mais les personnes fibromyalgiques répondent anormalement à ce stimulus. Leur système nerveux central présente une « anomalie » avec un taux plus élevé de certaines substances biochimiques (neuromédiateurs) et moins élevé pour d’autres.
Concrètement, cela se traduit par une hyper réaction et à une persistance de la douleur majorée dans son intensité par des conditions climatiques (humidité et froid) et/ou de stress et/ou après l’effort physique.
Cette douleur est le symptôme principal de la fibromyalgie. Elle est ressentie par les patients sous forme de pulsations douloureuses, de brûlures, de fourmillements, de coups de poignard ou encore de contusions, de courbatures et de sensations désagréables à l’intérieur des os. Couplons cette douleur à la fatigue chronique et nous avons-là un tableau clinique difficile à supporter au quotidien.

Quels sont les autres symptômes de la fibromyalgie ?

 
Accompagnant la douleur, voici les autres symptômes de la fibromyalgie relevés chez une grande majorité des patients :

    • Le syndrome de fatigue chronique est constaté par plus de 90% des personnes fibromyalgiques. La fatigue est souvent ressentie comme plus invalidante que la douleur tant elle est intense.
    • Les troubles du sommeil et notamment un sommeil non réparateur avec endormissement perturbé et nuits fragmentées sont relatés par les patients atteints de fibromyalgie.

 
Ils expliquent en partie la fatigue et la fatigabilité à l’effort.

    • Les troubles de la mémoire, de la parole et l’altération de la perception dans l’espace sont les traductions d’un dérèglement cognitif.
    • Le syndrome du côlon irritable, des douleurs situées au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire sont les traductions somatiques en lien avec la douleur de la fibromyalgie.
    • Les sautes d’humeur qui incluent la dépression et l’anxiété sont souvent présentes chez les fibromyalgiques. Il reste encore à déterminer si ces troubles de l’humeur sont un facteur du syndrome, un symptôme ou une conséquence.

 
Comment se faire diagnostiquer une fibromyalgie ?
 
Patients et professionnels de santé s’accordent à dire que malgré des symptômes divers et variés, la fibromyalgie reste un syndrome invisible. Invisible car une prise de sang et une auscultation ne suffisent pas pour poser un diagnostic.
Ils n’existent pas d’examen biologique ou d’imagerie médicale permettant de poser formellement le diagnostic de fibromyalgie, ce qui explique que le diagnostic est souvent posé très tardivement après le début des symptômes. Mais pour autant, la recherche médicale a considérablement avancé pour apporter des moyens de dépistage précis. Le diagnostic repose ainsi sur un interrogatoire précis, sur un examen clinique attentif et sur la recherche de différentes pathologies qui se traduisent par des manifestations identiques à la fibromyalgie.
Concrètement, le patient est questionné par son médecin via le questionnaire FIRST. Ce dernier permet de suspecter le syndrome et est généralement proposé aux personnes souffrant de douleurs articulaires, musculaires et tendineuses depuis trois mois ou plus. Il est composé de 6 items.
Pour faire encore plus simple, un patient qui affirme souffrir « un peu partout » dans son corps et être épuisé dès le matin sans jamais s’être fait entendre par son entourage et par les professionnels de santé présente un fort soupçon de fibromyalgie.
Fibromyalgie les 18 points douloureux de yunusL’interrogatoire est complété par un examen clinique qui s’attache à rechercher 18 points du corps qui peuvent, à la pression, déclencher une forte douleur.
Il est aujourd’hui admis que la fibromyalgie est une déficience neurophysiologique qui impacte plusieurs systèmes du corps. C’est donc sur la personne dans sa globalité que les médecins doivent se pencher.
Étudier une douleur ou une manifestation localisée n’est d’aucune aide pour le diagnostic. Malheureusement, les errances sont fréquentes avant que le diagnostic ne tombe, entraînant une aggravation du syndrome et/ou de l’état psychologique de la personne atteinte.

 

Comment soulager sa fibromyalgie ?
 
Il est possible de sortir du cercle de la douleur et de la fatigue chronique. Tant que l’on ne connaît pas précisément la cause de la fibromyalgie, les traitements proposés aujourd’hui s’attachent davantage à améliorer la qualité de vie des patients en leur apprenant à « vivre avec » tout en apaisant les symptômes de la fibromyalgie.
Ils sont à la fois pharmacologiques et non pharmacologiques. La surmédicalisation est délaissée au profit des thérapies douces, de la gestion du stress, de la remise en mouvement…
Avec une prise en charge adaptée et des traitements de fond naturels dédiés à la fibromyalgie et à la fatigue chronique, les manifestations de la fibromyalgie s’estompent et deviennent plus supportables. Dans le cas où le syndrome n’est pas détecté, les symptômes peuvent se détériorer allant jusqu’à l’incapacité fonctionnelle. Mais le plus souvent, non-traités, les symptômes fibromyalgiques restent identiques sur la durée.
Je vous invite à lire attentivement l’interview du Docteur Maindet, praticien hospitalier au centre de la douleur du CHU de Grenoble Alpes (CHUGA) et présidente du CLUD, Comité de Lutte contre la Douleur. Ses éclairages sont précieux relativement à la prise en charge proposée aux personnes souffrant de fibromyalgie.
Découvrez FIBROMYALGINE CLASSIQUE®, une prise en charge naturelle de la fibromyalgie, spécialement conçue et développée à la demande des rhumatologues. Elle est constituée d’extraits naturels de plantes destinés à améliorer la qualité de vie des patients souffrant de fibromyalgie, en jouant sur tous les symptômes : fatigue, douleur, troubles du sommeil, anxiété.
Chaque semaine, j’aborde avec vous et pour vous des thématiques santé et bien-être sur fond de produits 100% naturels. Retrouvez mes actualités sur Facebook Labrha Laboratoire et interagissez ! Cet article vous a plu ? Partagez-le à votre réseau. 😊
Mamielab’

Sources :

  • Qu’est-ce que la fibromyalgie – Société québécoise de la fibromyalgie – sqf.quebec
  • Fibromyalgie – Sante Le Figaro
  • Existe-t-il des facteurs déclenchants de la fibromyalgie ? – Public Larhumatologie
  • Fibromyalgie – Public Larhumatologie
  • Fibromyalgie – Inserm

 

Fibromyalgine classique élaboré par le laboratoire Labrha pour la fibromyalgie
Phytothérapie 100% naturelle et Made In France à base de gingembre, gelée royale, reine des près, camomille, passiflore et chiendent.
Elle améliore votre quotidien et votre qualité de vie : sommeil, fatigue, inconforts articulaires.
Vous retrouverez de l'énergie et tout devient plus facile.