Effets du Mannitol sur la stabilité de l’acide hyaluronique – Polymers

Mannitol

Effets du Mannitol sur la stabilité de l’acide hyaluronique dans deux modèles in vitro de stress oxydatif

 

Marguerite RINAUDO1, Bernard LARDY2, Laurent GRANGE3 et Thierry CONROZIER4,*
1Biomaterials Applications, 6 rue Lesdiguières, 38000 Grenoble, France
2Université Joseph Fourier, GREPI AGIM FRE 3405 CNRS, 38000 Grenoble, France
3Service de rhumatologie, Centre hospitalier Universitaire A. Michallon, 38000 Grenoble, France
4Service de Rhumatologie, Centre hospitalier de Belfort-Montbéliard, 90000 Belfort, France

 

ABSTRACT :

Dans ce papier, nous proposons l’évaluation de la capacité du mannitol à réduire la dégradation de l’acide hyaluronique à travers deux modèles différents de stress oxydatif.

Dans un premier temps, une solution d’acide hyaluronique et une solution du même acide hyaluronique additionné de mannitol dans un tampon phosphate salin ont été soumis à un stress oxydatif généré par l’addition de xanthine + xanthine oxydase, producteurs de radicaux libres d’oxygène. Différentes concentrations d’enzymes ont été utilisées. Les propriétés de l’acide hyaluronique ont été étudiées après 24h de contact à température ambiante. Les diminutions de viscosités des solutions ont été évaluées par rhéomètrie (module visqueux et élastique) et le poids de la molécule d’acide hyaluronique a été déterminé par chromatographie stérique d’exclusion. Les propriétés rhéologiques ont été étudiées sur des solutions d’acide hyaluronique identiques soumises à un autre modèle de stress oxydatif généré par l’addition de peroxyde d’hydrogène.

L’influence de la concentration du mannitol sur la dégradation de l’acide hyaluronique a été démontrée. Quel que soit le stress appliqué, il apparait clairement que le mannitol  protège l’acide hyaluronique de la dégradation induite par les radicaux d’oxygènes libres.

Ces résultats in vitro suggèrent que le mannitol pourrait être une solution simple pour augmenter significativement  le temps de résidence intra-articulaire de l’acide hyaluronique injecté. Le mannitol pourrait donc améliorer l’efficacité de la viscosupplémentation.